Vietnam, Antoine en parle à bord de notre jonque traditionelle à voiles Indochine

(Updated: 6/29/2018 6:52:58 PM)

J'avoue que le Vietnam a laissé en moi une trace indélébile (je ne parle pas de la cicatrice de ma jambe cassée sur un fleuve du nord du pays !), comme il a laissé un souvenir ineffaçable à ceux qui ont jadis connu l'Indochine, à commencer par Bernard Moitessier qui raconte si bien son enfance à Saigon et sur les plages du sud dans son livre « Tamata et l'alliance ».

Pour moi, j'ai eu le souffle coupé devant les foules qui se pressaient dans les avenues de Saigon et dans les rues du quartier des métiers de Hanoi ; devant la beauté des rochers de la Baie d'Ha Long, fantomatiques dans la brume ; devant la petite ville de Hoi Han, dont le marché vous ramène plusieurs siècles en arrière.

J'ai adoré la cuisine vietnamienne (encore plus variée et succulente que celle que l'on sert dans les restaurants vietnamiens de France) ; j'ai été impressionné par les fidèles de la religion Cao Dai, par les flots du Mékong et la douceur des campagnes : parcourir un itinéraire au travers du Vietnam, c'est s'émerveiller d'un paysage, d'une lumière, d'une rencontre, à chaque instant...

Malheureusement, des décennies de totalitarisme ont rendu pour l'instant impossible la navigation de plaisance, libre comme nous l'entendons, sur les rivages du Vietnam... Peut-être cela s'améliorera-t-il bientôt? quelle merveille ce sera, alors, que de naviguer au milieu des îles de la Baie d'Ha Long !
Antoine a bord d'Indochine

Les dons du dragon
Loin des chimères, la vitalité de la civilisation indochinoise a été irriguée par le Mékong et le Fleuve Rouge. Au sud, du Ier au VIe siècle, le royaume hindouiste du Funam avait développé la culture des rizières dans l'estuaire du Mékong. Le royaume du Champa, qui lui succéda, vécut largement des prises des pirates le long des côtes. La puissance chinoise n'empêcha pas les s'urs Trung, les deux héroïnes du patriotisme vietnamien, de se révolter en l'an 40 de notre ère.

Jusqu'au XV e siècle, les deltas furent le berceau d'un mode de vie original où se mêlèrent les influences du confucianisme et du bouddhisme. Luttant inlassablement contre leur impérial voisin, les Vietnamiens bâtirent avec persévérance une nation indépendante à laquelle un jésuite français, le père Alexandre de Rhodes, avait contribué en inventant le « quoc ngu », l'alphabet phonétique. En 1802, le Vietnam fut unifié par l'accession au pouvoir de Gia Long, le fondateur de la dynastie des Nguyen soutenu par un autre jésuite français : Pigneau de Béhaine. Les périodes tourmentées de la seconde moitié du XIX e siècle et les conflits des dernières cinquante années n'ont pas modifié le rôle économique des deltas, jardins nourriciers du pays. Les vastes zones cultivées du delta du fleuve Rouge forment sur 15 000 km2 un réseau de rizières et de champs arrosés par des cours d'eau. Sur les digues surélevées, les femmes et les hommes chargés de balanciers s'activent dès l'aube. Le delta du Mékong - quatre fois plus vaste - est une serre limoneuse. Tout pousse dans cette tiédeur tropicale et dans les relents du poisson sèché. La maîtrise de ces cultures a fait la force de la société vietnamienne depuis plus d'un millénaire. Pour les pêcheurs, les îles étaient autant de relais, de positions avantageuses. Elles ont aussi constitué un enjeu majeur dans la diplomatie vietnamienne qui revendique l'archipel des Tho Chu, les Paracel et les Spratly convoitées par la Chine pour leur potentiel pétrolifère.

Un souvenir de Duras
L'archipel des îles Con Dao - Poulo Condore de triste mémoire - avait été l'un des premiers établissements de la Compagnie des Indes fondés en mer de Chine en 1702. Cet archipel, qui compte 14 îles et îlots à une douzaine d'heures de bateau du Cap Saint-Jacques, a eu longtemps mauvaise réputation en raison de son bagne. Aujourd'hui, l'île principale, Con Son, est devenue un lieu de villégiature. Avec ses forêts de teck, c'est un site idéal pour flâner et plonger le long du récif de corail, observer les tortues de mer et la faune sous-marine. Les criques et les plages des petites îles voisines restituent le charme paisible du Vietnam immémorial...

Le même charme entêtant avait envoûté Marguerite Duras adolescente à Sadec. Le film « l'Amant » fut tourné ici, au milieu des pépinières de bonsaïs et des roseraies. Sadec n'est qu'une étape sur le chemin des îles du Mékong qui se multiplie en plusieurs bras avant de se jeter dans la mer. Les habitants du delta qui vivent dans leurs maisons sur pilotis de bambous et circulent sur les canaux pour se rendre dans leurs plantations. Jusqu'en 1990, sur l'île Phung, non loin de Mytho, un ancien étudiant chimiste, qui avait fait ses études à Lyon au début des années trente, dirigeait son étrange église : Tinh Do Cu Si, extravagant synchrétisme bouddhiste et catholique où Jésus fraternisait avec Bouddha. Tout près de là, l'île Tan Long a gardé son caractère traditionnel. On y récolte des longanes et certains chantiers continuent de fabriquer des bateaux de pêche comme autrefois. Les îles de la province de Ben Tre, au sud de Mytho, ont été transformées en vergers où l'on cultive tous les fruits tropicaux. Les insulaires se déplacent d'île en île, de Binh Hoa Phuoc à An Binh, en traînant leurs vélos chargés comme des mules sur les ponts suspendus en rondins qui franchissent les canaux.

Nids d'hirondelles et trésors océanographiques
Les plages les plus douces du delta - et les plus méconnues - sont celles du golfe du Siam que l'on découvre à partir de Ha Tien. Ici, les amoureux de la plongée sont à la fête. L'île Hon Giang possède une plage magnifique comme la plupart de ses voisines où les familles vivent de la collecte des « nids d'hirondelle » qu'ils vont décrocher sur les hautes falaises percées de grottes. L'île Nghe, la plus belle de la région, attire chaque année un important pélerinage bouddhiste. A portée d'aile du Cambodge, Phu Quoc abrite dix-huit mille habitants, essentiellement des pêcheurs. Longue d'une cinquantaine de kilomètres, c'est un site sublime, bordé de plages de sable blanc, baigné par les eaux transparentes. A l'extrême sud du Vietnam, l'île rocheuse et boisée de Hon Khoai reste difficile d'accès. Les militaires, qui occupent cette base avancée en mer de l'Est méridionale, délivrent les laissez-passer au compte-goutte...

En Annam, dans la région du centre Vietnam, les soixante et onze îles côtières de la province de Khanh Hoa sont inscrites dans les circuits touristiques classiques. La qualité de leurs eaux et surtout leur richesse en poissons justifient cet engouement récent. Les viviers de l'île Mie forment une véritable collection océanographique : les requins et les crustacés y côtoient toutes les espèces de la mer de Chine. Hon Tre, l'île au Bambous, est la favorite des plongeurs. Moins arpentée, bien sûr, que Dao Khi, peuplée de singes sauvages, peu farouches et enclin au chapardage. Les nids d'hirondelles - les sécrétions de salanganes, en vérité - constituent le filon de l'île Hon Yen. Ce mets prestigieux, auquel on prête des vertus aphrodisiaques, atteint des prix astronomiques : 13.000 francs le kilo !

Près d'Haiphong, au nord-est du Vietnam, les différents écosystèmes du parc national de l'île Cat Ba - ses mangroves, ses grottes, ses lacs d'eau douce, son récif de corail et ses plantes médicinales- font l'objet, depuis 1986, d'une protection vigilante. Relais des oies sauvages et refuge des colonies de phoques, Cat Ba est également le territoire de l'ours sauvage et du cerf. En baie d'Ha long, le voyageur découvre une mer intérieure où émergent, esquissées par la pinceau du peintre, les falaises et les crêtes des îlots abrupts. Une vie ne suffirait pas à explorer les trois mille îles de cette baie de 1500 km2 et toutes les grottes qu'elles recèlent. L'île Tuan Chau, l'ancienne résidence d'été de Ho Chi Minh, fait toujours l'objet de la vénération respectueuse des Tonkinois. Plus secrètes, Deu - l'île des singes-, Ngoc Vung, avec son phare en briques rouges, et Dao Cai Bau, peu visitée, révèlent un Vietnam indifférent aux assauts du temps, fidèle à la beauté envoûtante du ballet des marionnettes aquatiques nées dans le delta du Fleuve Rouge, sur les rives de la baie d'Along, là où sommeille le dragon fondateur du Vietnam.Indochine avec Antoine
Depuis plus de 45 ans, Antoine navigue dans les plus belles îles du monde... Embarquez comme luii et découvrez les plus belles destinations de la planète dont la baie d'Along à bord d'Indochine.

Sails of Indochina - Baie de Lan Ha

Les autres nouvelles mises à jour